Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 19:00

Chers amis, voici la dernière enquête du CBI (pour le moment) qui sera publiée en deux parties…et je tiens à vous rappeler que « toute ressemblance… et blablabla, j’veux pas d’emmerdes moi, adressez vous à Y. pour toutes poursuites judiciaires éventuelles !

 

C.B.I.

X-Files

Dossier n°25898 :

 

Jérôme Kenavo et Regard Kitu sont ils une seule et même personne ?

 

 

L’an deux mille huit, le quatre octobre à vingt deux heures dix.

Nous, Fax Sculder : Agent permanent du PBI et ancien membre du CBI, en fonction aux bureaux du NBI

---Agissant conformément aux instructions reçues par l’homme au patch à la nicotine et ses sbires lors d’une fête trop arrosée au Fucking Blue Boy,

---Assistée par Axelle et Stéphane Godestoy, tous deux agents permanents du GBI

---Ainsi que par Jean Pierre Vidol, Robert Robichet et Michel Patoulacci Gardiens de la paix avant tout,

---Revêtus de nos uniformes et de nos armures de combat

---Sommes requis par les services secrets slovaquistanais et le commissaire Maigret de la Cour des Comptes, pour nous pencher sur un cas bien étrange qui laisse leurs meilleurs agents très perplexes.

 

Exposé des faits :

 

---Jannot Lapin naquit à l’âge de 10 ans, ses parents, ses amis… oups, c’est une autre enquête ça… euh, on reprend :

---Suite au scandale retentissant de l’affaire Jérôme Kenavo qui a secoué le monde financier début 2008, en faisant perdre près de 5 milliards à la TGB (Très Grosse Banque) et mettant ainsi en péril l’équilibre financier de toute la planète, la Justice entendait bien mener son enquête et coincer tous les responsables. Mais elle commit une grave erreur en laissant le prévenu libre, simplement soumis à un contrôle judiciaire des plus banal.

---En effet, depuis plusieurs semaines, le dénommé Jérôme Kenavo ne s’est pas présenté à nos services et semble s’être évanoui dans la nature. Des recherches infructueuses ont été menées à son domicile et dans tous les endroits qu’il est susceptible de fréquenter, sans le moindre résultat ni la moindre piste.

---Par contre, un individu dénommé ‘Regard Kitu’ a fait sa réapparition dernièrement, au sein de la TGB qu’il avait quittée pour une période de congé sans solde de 18 mois. Selon un rapport préliminaire établi par sa hiérarchie, il avait déclaré dans sa demande avoir besoin de temps pour nettoyer l’aquarium de Bubulle, son poisson rouge.

 

---Interpellés par ces deux faits étranges et à priori, n’ayant rien à voir l’un avec l’autre, les agents Godestoy et moi-même décidons, devant l’incroyable ressemblance physique de ces deux personnages, de mener l’enquête pour savoir si éventuellement il pourrait y avoir corrélation entre les deux. (Théorie dite ‘Le Ver, L’Epice’)

 

---Lançons donc une enquête préliminaire pour déterminer si notre suspect a un lien avec le contrevenant après avoir été officiellement accrédités pour mener ces investigations.

 

---Avisons des faits Mr le Commissaire Navarro.

--Dont procès verbal que signent avec nous nos assistants…

 

* * *

 

 

Rapport

 

Enquête préliminaire

 

Préambule

 

 

---Le 20/10/08, sommes avisés par les membres les plus éminents de l’Académie Française que l’enquête concernant la disparition de Jérôme Kenavo nous est officiellement confiée. Dès lors, après une réunion destinée à exposer les faits étant parvenu à notre connaissance, décidons, les agents Godestoy et moi-même de nous pencher sur l’hypothèse la plus plausible mais qui avait par je ne sais quelle coïncidence échappé à nos collègues de la répression des fraudes, du grand banditisme et du KGB, à savoir : Jérôme Kenavo n’a jamais existé, ce n’était qu’un guignol servant de couverture à une autre personne.

Aussitôt, et négligeant toutes les autres pistes que nous qualifions de « bidons », nous nous penchons sur les personnes de notre entourage exclusivement dont le signalement pourrait correspondre un tant soit peu à celui de Jérôme Kenavo…

Au cours de l’après midi du 21/10, après avoir vidé plusieurs bouteilles de Martini et deux sacs Maxi-Giant de Chocobons, un nom nous arrive tout de suite a l’esprit comme apparu soudain au détours d’un chemin de la Cordillère des Andes : Regard Kitu !

La ressemblance frappante entre le prévenu et la personne sus nommé est indéniable. Dès lors, nos efforts de recherches ne se tournent plus que vers lui, au détriment de plusieurs autres pistes beaucoup moins excitantes, mais paraît il beaucoup plus crédibles.

 

Enquête

 

---Obtenant sans délais une commission rogatoire par l’intermédiaire de Maître Nadjar nous nous rendons immédiatement au domicile du suspect où nous constatons, une fois sur place, que l’appartement est vide de tout occupant Nous remarquons, après avoir procédé à une fouille méticuleuse en ravageant l’intégralité des possessions de Regard Kitu, qu’aucun bocal à poisson n’est présent, ce qui confirme notre thèse comme quoi, l’affaire du poisson à l’aquarium dégueux n’était qu’un prétexte pour quitter son entreprise le temps de faire son coup sous l’identité de Kenavo.

Nous collectons d’ailleurs de nombreux indices allant dans ce sens que nous allons instantanément analyser dans nos labos après avoir laissé Michel Patoulacci, Jean Pierre Vidol et Robert Robichet dans une voiture banalisée avec des beignets et une bouteille de coca light, afin d’effectuer une surveillance devant l’appartement jusqu’à ce que Regard Kitu fasse sa réapparition.

 

Liste des pièces à conviction et indices collectés lors de la perquisition :

 

  • Une photo de Regard Kitu

  • Une photo du cul de Regard Kitu

  • Un poil de cul trouvé sur la brosse à cheveux de Regard Kitu

  • Plusieurs extraits de compte en banque aux îles Caïman

 

 

Résultats des analyses effectuées sur les indices trouvés au domicile du suspect :

 

 

1/ Photo de Regard Kitu – (Photo de Jérôme Kenavo ?)

 

Si nous comparons la photo de Jérôme Kenavo, prise par nos collègues de la brigade financière du CAC40, et celle trouvée à l’appartement de Regard Kitu, à l’intérieur de son frigo entre deux tranches de jambon blanc : aucun doute n’est possible : il s’agit bien de la même personne !!

Nos experts comptables et Cyril Lignac sont formels : la ressemblance entre la tronche de cake de Kenavo et la tronche de Flan de Regard Kitu est saisissante : cheveux bruns, sourcils froncés donnant un air patibulaire et gueule de con. Aucun avocat au monde ne pourrait contredire ce genre d’argument ; même pas Ally MacBeal !

 

2/ Photo du cul de Regard Kitu

 

Après l’analyse de cette nouvelle pièce à conviction, ayant tout à fait sa place dans l’enquête puisque nous ne possédons pas la photo du cul de Kenavo pour comparaison, toute l’équipe convient que nous voyons sur cette photo le meilleur profil de Regard Kitu : enfin le voilà sous son vrai visage !

Passons bien sûr sous silence que son complice d’exposage de trouffignon n’est autre que l’agent S. Godestoy car cela ferait capoter l’enquête.

En examinant au microscope ultra puissant son trou de balle, nous détectons la présence de plusieurs hémorroïdes, de fistules et autres fissures anales. L’existence d’une formidable colonie de morpions est également mise en évidence par nos experts en mycobactériologie, c’est peut-être la colonie la plus importante d’Europe d’ailleurs. Dans un coin reculé, on croit déceler une sorte de coton tige.

En conclusion, il semblerait qu’il y ait beaucoup à apprendre du cul de Regard Kitu pour celui qui s’intéresserait à la théorie des trous noirs et à la physique quantique mais comme tel n’est pas notre cas et que cette analyse ne peut en rien servir notre enquête, nous transmettons la photo aux astrophysiciens de la NASA qui sauront mieux que nous explorer… toutes les possibilités offertes par ce cliché.

 

3/ Un poil de cul trouvé sur la brosse à cheveux de Regard Kitu

 

---Dans le but d’obtenir le séquençage ADN de Regard Kitu et de le comparer à celui de Jérôme Kenavo, dont un échantillon fut prélevé lors de son audition sur les restes froids d’une pizza quatre fromages de chez Domino’s Pizza, nous tentons d’introduire le poil dans un tube à essai, mais au même moment, l’un de nos collaborateur, essayant de tester l’efficacité de la sécurité dans nos locaux en cas d’attaque d’Al Quaida, passait le portique de sécurité avec une gourde de nitroglycérine et un sandwich au TNT et, malgré l’intervention … ou plutôt à cause de l’intervention musclée du vigile, les locaux du PBI ont littéralement implosés, ne causant par chance aucun dégât corporel mais mettant hors d’usage notre accélérateur de particules, indispensable dans le décryptage de l’ADN. Bref, pour des raisons techniques, l’échantillon unique a été détruit et nous ne pouvons plus procéder à son analyse… ni à plus aucune autre d’ailleurs dans nos laboratoires ! La poursuite des investigations de la police scientifique pour cette enquête se fera donc dans les locaux du GBI par l’équipe des agents Godestoy A&S.

 

4/ Le relevé de compte au nom de Regard qui Tue aux Iles Caïmans

 

Lors de la perquisition, notre équipe a mis la main sur un relevé de compte compromettant.

Cet extrait de compte montre un crédit de 5 milliards d’euro versé en plusieurs fois à partir du compte de la TGB appartenant à Jérôme Kenavo.

Ce document constitue une preuve accablante de la culpabilité de Regard Kitu.

 

* * *

 

Fin de la première phase des analyses scientifiques en vue de prouver la culpabilité de Regard Kitu dans l’affaire Kenavo.

 

---Transmettons les données déjà rassemblées à nos supérieurs pour instruction.

 

 

 

(Il est à noter que toutes les preuves et clichés concernant cette affaire existent bel et bien mais ont été retirés de ce dossier et mis sous scellés dans une boite de Cold Case que même Lilly Rush refuse d’ouvrir !)

 

 

 

(à suivre… : ---Poursuite de l’enquête sur le terrain.)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de momoa.over-blog.com
  • Le blog de momoa.over-blog.com
  • : Petits écrits passe-temps qui devaient rester confidentiels, planqués sur ma page Facebook, jusqu'à ce que Y. s'en empare pour les publier dans ce blog et Dieu sait où encore!
  • Contact

Recherche