Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 11:21

-La Carte de Valinor-

 

Chapitre 1

 

            Perdu dans ses sombres pensées –à base de « pourquoi moi ?! Mais qu’est ce que j’ai fait aux Valars pour mériter ça ?! et autres «j’ai pensé à mettre un slibard ce matin ? » , Haldir, ou plutôt son pied gauche moulé dans un godillot dernier cri, dérapa sur une grosse chenille velue et l’elfe s’explosa la tronche dans un bosquet de ronces.

 

« Putain de bordel de merde !!! », s’exclama t’il alors qu’il recrachait quelques feuilles mortes et deux ou trois cloportes.

 

Il jeta un coup d’œil alentours, vite fait, histoire de vérifier que personne n’avait assisté à sa chute -surtout pas l’un des six crétins qu’il allait devoir trimballer avec lui-  et, drapant sa cape rose autour de ses épaules avec toute la dignité dont il fut capable, s’en alla comme un prince.

 

* * *

 

Plus tôt dans l’après midi s’était tenu l’un des plus interminables et soporifiques conseils d’Elrond que les Terres du Milieu aient jamais connu.

Depuis qu’il était arrivé à Fondcombe avec Galadriel et Celeborn, c’était au moins le cinquième auquel il était tenu d’assister. Il avait été prié de prendre des notes  par la Dame de Lorien, sous prétexte qu’il avait l’écriture la plus charmante de tous les galadhrims (notamment parce qu’il faisait toujours des petits cœurs à la place des points). Mais aujourd’hui, il avait décroché au bout de trois, quatre paragraphes et s’était mis à griffonner des zigouigouis dans un coin du parchemin. Il était même presque sûr de s’être endormi à un  moment… et n’avait retrouvé ses esprits dans un sursaut qu’en entendant soudain :

 

« L’un de vous, doit le faire ! »

 

Il avait alors failli répondre : « que Frodon y aille, merde ! » avant de se rappeler que la quête de l’anneau, tout ça, c’était fini depuis belle lurette. Essayant de retrouver le fil de la discussion, il vit alors Melian, -cette espèce de tarée qui le poursuivait de ses assiduités depuis qu’il avait eu le malheur de croiser sa route- se lever et affirmer l’air déterminée : « J’y vais. Je vais le faire ! Par contre j’ai besoin  d’aide, va falloir que des mecs viennent avec moi au cas où y ait des  araignées à écraser et des pelouses à tondre… »

A ces mots, presque toute l’assistance bondit hors de son siège Skruvstå avec une bonne raison de ne PAS se joindre à l’aventure.

 

Haldir se tourna vers Elladan à sa droite afin de s’enquérir du pourquoi de tout ce raffut.

« Mais t’as rien écouté ou quoi ?? Père vient de dire que le temps des elfes est révolu, qu’ils quittent ces rivages à tout jamais…

 

- Ouais, ça c’est pas nouveau, il radote le vieux…, le coupa Haldir

 

- Ce qui est nouveau c’est que ce crétin de Celeborn, qui avait le dernier exemplaire de la carte maritime pour Valinor, l’a paumée au poker contre un certain Patrick Bruel ! »

 

Haldir en resta comme deux ronds de flan, les yeux écarquillés de stupeur. Il était au courant du fait que Celeborn était un joueur compulsif, mais de là à parier la carte pour Valinor, relique sacrée ramenée du pays bienheureux par Galadriel…

 

Et qui était ce mystérieux « Patrick Bruel » dont il n’avait jamais entendu parler ? Certainement un envoyé des ténèbres… Malgré la chute de Sauron, de nombreux monstres hantaient encore les Terres du Milieu… la preuve : pas plus tard que la semaine précédente un ‘Tom Jones’ avait été aperçu aux frontières de la Comté, errant nu en poussant des grognements  ineptes…

 

Retrouvant ses esprits difficilement après une telle évocation, Haldir répondit :

« Mais vous avez bien un exemplaire de cette carte à Fondcombe, non ?

 

-         Putain, Haldir, t’as rien suivi, toi ! : père vient de t’expliquer que toute la bibliothèque à cramée le mois dernier, suite à un sortilège foireux de Gandalf !

 

-         Arg…

 

-         Ouais, comme tu dis ! Maintenant qu’on s’est enfin décidé à se barrer, voilà que sans la carte c’est plus possible ! Personne n’a envie de tourner en rond sur les sept mers, pendant des millénaires, à s’esquinter la vue dans l’espoir d’entrapercevoir les rivages blancs sous un levé de soleil fugace…

 

-         Y a pas trente six solutions alors, il faut retrouver ce Patrick Bruel !

 

-         Euh, ouais, c’est exactement ce qu’il a été décidé de faire pendant que tu ronflais Haldir !

 

-         Ah ok : et c’est cette folle furieuse hystérique de Melian qui se propose d’y aller… ??

 

-         Il semblerait bien. Tu la connais ??

 

(Haldir leva les yeux au ciel) – Que trop bien ! Ne t’approche jamais d’elle, mon ami, c’est une dingue ! Qu’elle y aille, ça me fera des vacances… »

 

« SILENCE !! », hurla soudain Elrond tout rouge de colère.

 

Mais deux guignols au fond continuaient à jacasser sans tenir compte de l’ordre du seigneur de Fondcombe. Haldir reconnut alors son cousin Legolas et l’abominable nain Gimli. Il secoua la tête, consterné: mais quels boulets ces deux là ! Toujours à se balancer des vannes minables ou à faire des concours idiots ! De toute façon, c’était vraiment inadmissible de laisser un elfe –même un branquignol comme Legoland- traîner avec les nains.

 

« MAIS VOUS ALLEZ LA BOUCLER OUI OU MERDE ?? !! » les deux bavards sursautèrent et se rassirent tout contrits.

 

« Bon, reprenons, dit Elrond, retrouvant son calme. Y a-t-il des volontaires ? »

 

Cette fois ci, pas un des participants ne l’ouvrit, on aurait entendu une drosophile voler.

Haldir baissait la tête, essayant de se faire tout petit, tout transparent, son esprit se focalisant sur deux criocères en train de copuler dans le parterre de lys.

 

« Ok, puisque c’est comme ça : on va désigner des volontaires : allé paf : Legolas et Gimli, vous en êtes, au moins comme ça vous ne serez plus dans mes pattes, on aura la paix. Aragorn, tu y vas aussi : Arwen m’a dit qu’elle allait en profiter pour faire une grande lessive avec tes fripes moisies et……… euh ………

 

-         Haldir ! »

 

L’intéressé se redressa, les yeux écarquillés d’effroi. Galadriel le regardait l’air espiègle. Car c’était bien la douce voix charmante de la Dame de Lorien qui venait de le désigner.

Pourquoi ? Pourquoi ? POURQUOI MOI ??? Il se tritura les méninges en tentant de comprendre ce qu’il avait bien pu faire (ou ne pas faire) de si désagréable à Galadriel pour qu’elle l’oblige à se coltiner une telle mission !

 

Pendant un instant, il se dit que c’était un cauchemar et qu’il allait bientôt se réveiller ; mais alors que Gandalf, Galadriel, Celeborn, Glorfindel, les 4 autres nigauds et lui-même passaient dans le bureau privé d’Elrond dans le but de peaufiner les détails de cette mission, Haldir dut bien admettre qu’il ne rêvait pas !  Il pinça quand même Legolas pour s’en assurer et ce dernier lui lança un « Aïeuuu, mais t’es malade ?!!! » au moins 50 secondes plus tard, le temps que la douleur arrive au cerveau.

 

Dépité, il vit également, du coin de l’œil, Melian, qui trépignait de joie, cherchant sans doute la meilleure façon de le coller pendant le temps que durerait cette aventure. Il en aurait vomi sa galette de lembas… s’il ne s’était pas alors pris les pieds dans sa cape et rétamé la gueule sur un coin de table.

 

(à suivre…)

 

 

Tous les noms de lieux et de personnages ont été créé par J.R.R.Tolkien

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de momoa.over-blog.com
  • Le blog de momoa.over-blog.com
  • : Petits écrits passe-temps qui devaient rester confidentiels, planqués sur ma page Facebook, jusqu'à ce que Y. s'en empare pour les publier dans ce blog et Dieu sait où encore!
  • Contact

Recherche