Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 10:00

Une foule de gens encombrait la route et la circulation était difficile. Ils croisèrent Gandalf dans un chariot rempli à raz bord de camelote bon marché : pétards mouillés, petits moulins à vent tout moches, poupées vaudous etc., qu’il comptait sans doute vendre aux invités trop bourrés pour se rendre compte de l'arnaque.

 

Arrivés aux frontières du royaume des nains en début d’après midi, ils allèrent présenter leurs respects au Seigneur Gloïn. Ce dernier semblait fort pressé et ne leur accorda que trente secondes d’attention avant de retourner à la confection de petites fleurs en plastiques et au casse tête du plan de table.

 

Haldir, Melian, Sheppard, Ronon et Elowyn déposèrent les cadeaux de mariage qu’ils avaient amenés : des bas à varice 60 deniers taille 4, des conserves de langue de porc en gelée, un rétroprojecteur, une statuette de la sainte vierge, un lot de slip kangourou ‘L’australien’ de Dim et une boite de tampax à l’intention de la Princesse Ragnagna car avec tampax, on peut courir, on peut nager et on peut faire du vélo.

 

Maintenant, il fallait qu’ils trouvent Gimli. Il était probablement toujours prisonnier de son donjon, mais dans sa lettre à Galadriel, il n’avait pas précisé la localisation de sa geôle.

 

Ils étaient sur le point de demander aux sœurs Halliwell de le chercher avec leur pendule quand des éclats de voix attirèrent leur attention :

 

Deux nains étaient visiblement en train de s’engueuler. Le plus âgé finit par envoyer valdinguer l’autre et se cassa l’air furax.

 

Ronon alla trouver le pauvre nain à terre et l’aida à se relever.

« Hey, mon pote, tu veux qu’on aille lui fracasser la tronche?, demanda-t’il, désignant l’agresseur du menton, l’air prêt à sortir son gros pistolet à énergie

- Merci mon ami, mais non : c’est le seigneur Pûdûk, père de la princesse Ragnagna, si je lui pète une dent, mes chances d’épouser sa fille diminueront considérablement…

- La princesse Ragnagna ?? Mais n’est-elle pas censée se marier avec Gimli?

 

Les autres compagnons avaient désormais rejoint Ronon et Haldir, abasourdi, reconnu le nain : c’était Sélin, son ex-colloc ! Ils ne s’étaient pas quittés en très bons termes… mais c’était le passé et il faut savoir tirer un trait sur le pâté, surtout s'il est en tube.

 

« Sélin !!!, s’écria Haldir. Mais que fais tu ici ??!

- Haldir ? Je pourrais te retourner la question…

- Je représente la Lorien au mariage de Gimli.

- Et bah autant retourner chez toi : ce mariage n’aura pas lieu !! Ils devront d’abord me passer sur le corps !! »

 

Voyant qu’il avait l’attention de tous, il poursuivit :

 

« Ragnagna et moi, nous nous aimons depuis l’enfance et nous ne désirons rien d’autre que vivre heureux dans une petite grotte bien confortable. Nous avions un rêve : ouvrir un restaurant dans les mines de la Moria où on servirait de la bière bien fermentée et de bonnes pièces de viande de gobelin cuite au feu de balrog ! Pûdûk et Gloïn ont arrangé cette union pour des histoires de réduction d’impôts et de transactions immobilières sans tenir compte de nos sentiments… »

 

Haldir et Melian s’entreregardèrent : si un jour ils avaient jamais douté de la clairvoyance de Galadriel, cela ne leur arriverait plus jamais !

Elle leur avait dit de chercher l’autre prétendant de la princesse Ragnagna car elle savait que dans toutes les petites histoires, celles qui ne comptent pas vraiment, il y a toujours un « deus ex machina » de ce genre et elle avait, comme toujours, parfaitement raison !!

 

Avoir trouvé leur homme –ou plutôt leur nain- en moins de deux : voilà qui arrangeait bien leurs affaires et ils décidèrent d’exposer leur plan à Sélin…

 

En plus, coup de bol, il savait où se trouvait le donjon dans lequel on avait cloîtré Gimli.

 

Il les conduisit donc à travers la plaine jusqu’à la lisière de Mirkwood.

Avant même d’entrapercevoir la sombre tour sans porte d’entrée dans laquelle était enfermé leur pauvre ami, ils entendirent ses longs sanglots déchirants.

 

Mettant pied à terre, ils appelèrent le prisonnier et, précédé par un bruit de chaîne raclant le sol, Gimli parut alors à la fenêtre tel une princesse en détresse.

 

« Whoua les gars, j’y croyais plus !!! Merci d’être venus !! Vite aidez-moi à m’évader !!

- Nan, Gimli, tu dois rester dans la tour jusqu’à demain. Galadriel a un cunning plan. Comment on fait pour monter te rejoindre ? Où est la porte secrète ??

- Y en n’a pas ! La seule façon de monter c’est comme ça… euh par contre merci d’envoyer le plus léger d’entre vous…»

Et il lança sa barbe tressée qui devait bien faire dix mètres de long par la fenêtre. Les compagnons se regardèrent et c’est Elohwyn qui s’y colla. Elle redescendit une demie heure plus tard et leur annonça que Gimli était ok pour le plan.

 

* * *

 

J moins 1

 

Nos héros s’étaient renseignés : Gloïn et une escorte iraient chercher Gimli à l’aube et, avant de rejoindre le lieu de la cérémonie, il serait emmené chez le tailleur pour revêtir son costume cravate puis conduit chez le coiffeur pour se faire gominer la touffe et fleurir la barbe.

C’est là que nos amis avaient décidé d’agir. Ils soudoyèrent l’assistant du coiffeur qui passa la journée à tenter de faire de Sélin un parfait sosie de Gimli : il lui teignit les cheveux en roux, lui posa une fausse barbe et lui apprit à rouler les R comme un vieux paysan albigeois.

Le résultat n’était pas génial, mais les nains n’étaient pas connus pour avoir l’œil du faucon et les oreilles du renard donc ils ne s’inquiétèrent pas outre mesure ; et afin de parer à toute éventualité, ils se promirent de faire en sorte que les alcools forts soient en libre service bien avant le début de la cérémonie.

 

* * *

 

Le jour du mariage était enfin arrivé.

 

Une foule hétéroclite avait envahi la plaine au pied de la Montagne Solitaire. Vendeurs de chichis, chouchous et chorizo se bousculaient.

 

Merry et Pippin se baladaient dans le coin, essayant de taxer de l’herbe à pipe à droite à gauche, tandis que Gandalf tentait de refourguer des vessies de porcs pour des lanternes.

Frodon Saquet et Sam Gamegie avaient fait le voyage depuis Hobbitebourg et discutaient le bout de gras avec Aragorn et Arwen arrivés depuis peu et installés dans le carré VIP…

 

Du coté de nos conspirateurs, tout était en place : Legolas était déjà positionné devant l’autel en tant que témoin du marié et Sélin se cachait dans le salon de coiffure, derrière une étagère de produits Jean Louis David. Ronon et Sheppard se préparaient à faire une diversion et enfin, Haldir était parti détourner l’attention de Gloïn en lui chantant une ode à la nature, vantant plus particulièrement les vertus de l’endive perle du nord.

 

Les filles, quant à elles, avaient fini de transvaser le contenu de la fiole scintillante de Galadriel dans deux petits vaporisateurs à parfum et étaient en train de se poudrer le nez. Elles avaient revêtu leurs plus beaux atours et leurs robes les plus décolletées.

 

Elles papotaient et gloussaient comme des dindes, excitées, comme toutes les filles, à la perspective d’un mariage :

 

« Hihihi, tu crois qu’on va pécho des mecs ce soir au bal ?

- Y a intérêt !

- Moi je craque pour Ronon…

- Et moi pour Haldir…

- T’aurais pas des problèmes de vue, des fois ?

- Nan pourquoi ?

- … »

 

Mais Elohwyn n’eut pas le temps de répondre car un grand « boum » venait de retentir tout près : c’était l’heure. Elles rejoignirent leurs places devant l’autel. Le spectacle allait pouvoir commencer !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de momoa.over-blog.com
  • Le blog de momoa.over-blog.com
  • : Petits écrits passe-temps qui devaient rester confidentiels, planqués sur ma page Facebook, jusqu'à ce que Y. s'en empare pour les publier dans ce blog et Dieu sait où encore!
  • Contact

Recherche