Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 09:51

Haldir récupéra la lettre et lut à voix haute :

 

« Salut, roi Thranduil. Je détiens ton fils en otage. Si tu veux le revoir vivant, aboule l’oseille ! »

Et c’était signé : Demis Roussos Ier, roi des trolls.

 

Thranduil, à première vue anéanti par la perte de son fils unique, s’arrachait les petites fleurs de la couronne champêtre qu’il portait dans les cheveux en sanglotant bruyamment. Cependant, personne n’était dupe. Il surjouait.

 

« Euh, Thranduil, intervint Haldir. On monte une expédition pour aller délivrer ton fils ou on reste là à chouiner comme des pleureuses jusqu’à la saint glinglin ?

- Une expédition ?- Sniff Snurfl – Délivrer mon fils ? -Snorfl- Mais tu n’y songes pas, Haldir ! C’est bien trop risqué. Nan, je préfère commencer à faire mon deuil.

- Dis tout de suite que tu n’as pas envie de revoir ton fils, ça sera plus honnête…

- Bah, je dois bien avouer que depuis qu’il n’est plus là, dans mes pattes, j’ai nettement moins de maux de tête. Ouais, c’est vrai. Finalement, j’apprécie assez de ne plus le voir traîner dans les parages avec ses potes nains. Y a même une fois, ils se sont bourré la gueule et ont vomi dans mes godillots du dimanche... »

 

Haldir et Melian se consultèrent un instant à voix basse. C’est pas que le prince Vertefeuille leur manquerait des masses, mais la présence de Legolas était absolument nécessaire à la réussite du « cunning plan » de Galadriel. « Bon, nous en tout cas, on y va ! »

 

Ils ramassèrent tout le chorizo qui traînait sur la table ainsi que les quelques maxi pains au chocolat rescapés de la gloutonnerie de Merry et Pippin, pour les mettre dans leurs besaces en cas de besoin et se dirigèrent vers la sortie. Dans un bruit de chaise renversée, ils furent rejoints par Ronon, John Sheppard et la jeune femme inconnue.

 

Merry et Pippin ne bougèrent pas un seul petit orteil poilu… et ni Aragorn ni Arwen ne firent mine de se lever.

« Euh, nous on reste là, hein ! Les trolls des cavernes, c’est bon, on a déjà donné ! On se retrouve au mariage !, lança Aragorn, tout tassé dans son fauteuil.

- Dis plutôt que t’as la trouille », répondit Ronon. Mais il n’y eu pas de réponse et le petit groupe se mit alors en route pour la demeure du roi des trolls.

 

* * *

 

Ils n’eurent pas à clopiner bien longtemps, le royaume des trolls ou plutôt ce qu’il en restait depuis la chute de Sauron se trouvait tout près de celui de Thranduil. En chemin, ils avaient eu le temps d’élaborer un plan infaillible, ayant rejeté la proposition de Ronon : ‘on fonce dans le tas et on latte tout ce qui bouge’…

D’ailleurs, soit dit en passant, lui et Sheppard étaient particulièrement bien armés pour un voyage diplomatique…

 

Ils eurent aussi le temps de faire connaissance avec la jeune femme. Elle représentait le royaume du Rohan au mariage de Gimli, Eomer s’étant fait excuser sous prétexte qu’il pouvait pas encadrer les nains, leurs têtes ne dépassant pas assez du sol à son goût… Elle s’appelait Elohwyn et elle eut l’air de se détendre un peu quand elle comprit que Ronon et Melian n’étaient qu’amis….

 

Une fois devant la grande porte en ferraille, Haldir appuya sur la sonnette. L’air d’une vieille pub pour Lapeyre retentit et quelques instants plus tard un énorme troll gris, gras, visqueux, verruqueux, bossu et mal odorant vint leur ouvrir.

« Salut, on est là pour la rançon de Legolas !, annonça Haldir qui avait pris la tête de l’expédition comme à son habitude

- Veuillez me suivre, messieurs dames, grommela le troll en guise de réponse, je vais chercher mon maîîîîître »

 

Il les conduisit à travers un dédale de couloirs sombres et suintants, dégageant une forte odeur de ragondin crevé. Enfin ils débouchèrent sur une immense salle, éclairée par des torches crachotantes. Au centre se dressait un trône sculpté dans le roc sur lequel était assis le plus grand troll que nos héros aient jamais vu. Il portait une chemise hawaïenne, un short aux couleurs de la Jamaïque et une couronne de fleurs de courgette.

 

Près de lui se tenait un étrange personnage vêtu de culottes bouffantes et d’un pourpoint bariolé à dominante vert canard. Il s’agitait tel un poisson hors du bocal. Sur sa tête était posé un chapeau à clochettes que même un supporter de foot totalement défoncé n’aurait jamais osé porter ! Tout autour, de nombreux trolls étaient regroupés, immobiles, semblant très attentifs aux gesticulations du petit individu en vert.

 

En s’approchant, Haldir et Melian entendirent ces quelques mots prononcés d’une voix qui leur sembla étrangement familière : « … … nous avons couru, couru, couru toute la nuit durant, et c’est alors que je leur ai dit : ‘un soleil rouge se lève, beaucoup de sang a dû couler cette nuit ! »

AHAHAHAHAHAHA !!!! Les rires tonitruant de tous les trolls assemblés autour du trône firent trembler le palais sur ses fondations. Ils se tenaient les côtes et se tapaient sur les cuisses.

 

Le petit bouffon vert sembla alors apercevoir le groupe des nouveaux arrivants et s’écria : « Hey, c’est gentil d’être venus me voir, les amis !! » et avec stupeur, ils reconnurent le prince Legolas sous le ridicule accoutrement.

 

Les trolls s’écartèrent pour les laisser s’approcher et nos héros s’inclinèrent devant le roi des trolls.

 

« Salut à toi, Demis Roussos Ier !, commença Haldir. Nous sommes venus négocier la rançon que tu as réclamée à Thranduil !

- La rançon ? Quelle rançon ?? », répondit le gros troll d’une voix joyeuse.

 

Un troll se pencha alors vers lui et lui murmura quelque chose à l’oreille…

 

« Ah ouais, reprit-il ! Mais cette offre date d’il y a trois mois ! Elle n’est plus valable ! Il n’est plus question que je me débarrasse de mon bouffon désormais, il nous fait tous trop rire ! »

 

La compagnie s’entre-regarda rapidement et Ronon hurla « PLAN B !!!! » avant de sortir son gros pistolet à énergie et de tirer dans le tas !

Sheppard largua des grenades fumigènes à droite à gauche et dans la confusion générale, Haldir chopa Legolas, l’assomma vertement et le traîna par les cheveux jusqu’à la sortie, tandis que Melian et Elohwyn couvraient leurs arrières en balançant des fruits pourris qu’elles avaient trouvés dans un coin de la salle du trône.

 

Une fois à l’extérieur, quand tout le monde eut fini de tousser, Sheppard et Ronon firent sauter la porte du royaume des trolls au C4, les piégeant à l’intérieur.

 

Melian fut soudain prise d’un doute :

« Euh, Galadriel a bien précisé « pas d’incidents diplomatiques avec les nains », mais elle n’a rien dit au sujet des trolls, j’espère, parce que là…

- De toute façon, si les trolls sont pas contents, c’est chez Thranduil qu’ils iront le faire savoir, alors on s’en fiche ! », répondit Haldir

 

« Les gars, vous auriez fait un malheur pendant la guerre de l’anneau ! », ajouta Elohwyn, s’adressant aux deux membres de l’équipe SGA ravis de l’admiration que suscitaient leurs méthodes expéditives.

 

Peu de temps après, le prince Legolas reprit ses esprits en s’écriant : « Naaaan, mon chapeau, j’ai perdu mon beau chapeau à clochette ! Il faut y retourner !! » Mais un regard de Ronon suffit à le faire taire.

Haldir le mit rapidement au courant du mariage de Gimli et du « cunning plan » de Galadriel. Legolas n’avait rien capté aux explications mais, toujours plein de bonne volonté, accepta tout de suite l’idée car il ne voulait pas voir son ami nain malheureux…

 

* * *

 

Après s’être concertés, Haldir et Melian avaient décidé de révéler également leurs plans à Sheppard, Ronon et Elohwyn. Ces derniers avaient promis de les aider à sauver le pauvre Gimli de son mariage arrangé et se réjouissaient à l’avance de saboter l’ennuyeuse cérémonie…

Ils continuèrent donc leur route vers la Montagne Solitaire. Le soir tombait quand ils pénétrèrent dans la ville d’Esgaroth.

 

Ils trouvèrent une boutique de fripes où Legolas pu échanger ses immondes oripeaux vert canard contre une tunique elfique plus appropriée à un mariage et, après un dîné copieux dans une taverne, voyant qu’il n’y avait plus de place pour personne dans les hôtels ou à la salle commune et aucune étable disponible, ils squattèrent un rond point verdoyant du centre ville pour que les humains puissent dormir et les elfes se reposer tranquillement l’esprit en lisant Voici…

 

Au petit matin, le groupe quitta la ville et se dirigea aussi vite que possible vers la Montagne Solitaire : le mariage était prévu pour le surlendemain et ils avaient encore du pain sur la planche !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de momoa.over-blog.com
  • Le blog de momoa.over-blog.com
  • : Petits écrits passe-temps qui devaient rester confidentiels, planqués sur ma page Facebook, jusqu'à ce que Y. s'en empare pour les publier dans ce blog et Dieu sait où encore!
  • Contact

Recherche