Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 11:43

Chapitre Trois :

Galadriel avait effectivement bien reçu la lettre de Melian et le hasard avait voulu qu’elle l’ouvre à un moment où elle se trouvait tout à coté de son miroir. Du coin de l’œil elle aperçut différentes scènes toutes plus déconcertantes les unes que les autres mais totalement délirantes et elle sut qu’elle devait faire bon accueil à sa vieille amie si elle voulait se marrer un peu.
 
Quand le miroir s’éteignit, elle essuya les larmes de rire qui perlaient au coin de ses yeux et fit appeler son capitaine des gardes, lui enjoignant d’aller chercher son invitée à Ost In Edhil.

Haldir scella son cheval, en prépara un deuxième, et se mit en route l’air toujours aussi apathique, ne sachant pas ce qui l’attendait ni que cette rencontre allait bouleverser sa vie à tout jamais.

Le voyage se déroula sans encombre. Il suivit la Nimrodel et en profita pour faire une lessive avec les caleçons qu’il avait du mal à ravoir, connaissant les propriétés quasi magiques de cette rivière en matière de nettoyage à froid. Puis il traversa les montagnes, observant de loin les marmottes mettre le chocolat dans le papier alu…

S’approchant du point de rendez vous avec un jour d’avance sur ses prévisions, il s’interrogea sur la fameuse « Melian » qu’il était censé ramener à Galadriel.
Il n’avait jamais été très bon en histoire - comptant sur Orophin pour partager ses brouillons lors des devoirs surveillés - et, bien que ce nom lui semble vaguement familier, il ignorait totalement qui elle avait été.

Ce qu’il vit, une fois arrivé, le cloua littéralement sur place : là, devant ses yeux ébahis se tenait une femme totalement nue, les cheveux au vent, en train de danser et chanter avec son pipeau dans les ruines de l’ancienne cité.
C’est pas qu’elle chantait vraiment faux, mais c’était plus proche de Cindy Sander que de Barbara Hendrix… Sa chanson résonnait dans la nuit paisible…

                                           « Mon amour, je t’ai vu au beau milieu d’un rêve
                                        Mon amour, un aussi doux rêve est un présage joli
                               Refusons tous deux que nos lendemains soient mornes et gris
                                               Nous attendrons l’heure de notre bonheur
                                                   Toi, ma destinée, je saurais t’aimer
                                          J’en ai rêêêêêvééééééééééééééééééééééééééééé »

… et elle dansait avec la grâce d’un gros camionneur polonais.

Ah ça ! Haldir en avait vu des trucs étranges au cours de sa longue vie, mais un spectacle pareil, jamais ! A aucun moment, il n’envisagea qu’elle puisse être réellement la personne qu’il était venu chercher. Elle ne l’avait pas encore vu, tant elle était absorbée par sa danse et il essaya de faire demi tour discretos pour se planquer dans les buissons, histoire de récupérer du choc qu’il avait eu devant une telle vision apocalyptique de la nudité féminine. Mais il s’emmêla les godillots et s’affala sur le sentier bruyamment ; un caillou pointu déchirant même son collant vert sur vingt bons centimètres.

Melian s’arrêta net au beau milieu de son show et posa les yeux sur l’elfe étendu par terre, empêtré dans sa cape. Et c’est alors que son destin fut scellé.
Il avait beau jurer et grommeler, maudissant les Valars et son problème d’oreille interne, avoir un bout de caleçon Babar visible sous son collant déchiré et l’air aussi peu avenant qu’un troll des cavernes constipé, il apparut aux yeux de Melian comme l’incarnation ultime de la virilité…

Elle s’élança vers lui, disposée à lui arracher ses fringues sur le champ ;  et une sensation totalement inconnue envahit le capitaine des gardes de Lorien.
Tout bouleversé, il eut soudain très peur et ne sachant pas comment réagir autrement, il attrapa son arc et le banda avec précipitation, l’air prêt à décocher sa flèche de façon particulièrement précoce.

« Arrière succube, postillonna-t’il à la figure de la jeune femme. Retourne dans les enfers glacés de Morgoth d’où tu es sans doute issue ! Je suis ici pour attendre et escorter une dame elfe du nom de Melian, pas pour subir les attaques d’une prédatrice sexuelle en proie à des pulsions démoniaques ! 
- Euh… sauf, que… c’est MOI, Melian ! »

Il en resta muet de stupeur pendant un bon moment, ne sachant comment rattraper ses paroles insultantes. Mais en même temps, il subsistait toujours un doute en lui : était-elle bien celle qu’elle prétendait être ?

Elle lui tendit la main pour l’aider à se relever car il était toujours à moitié en vrac sur la chaussée. Mais à peine l’eut-elle touché  qu’ils furent chacun propulsés en arrière par un coup de foudre digne d’une clôture électrique à tyrannosaures.

Sans faire le moindre commentaire sur ce qui venait de se passer, Melian partit alors chercher ses fringues qu’elle avait mises à sécher sur une branche tandis qu’Haldir changeait de collant (elle en profita bien entendu pour reluquer son calbut)

Il partirent immédiatement en direction des montagnes, sans échanger le moindre mot, chacun semblant perdu dans ses pensées.
A la nuit tombée, ils décidèrent de bivouaquer.

Assis autour du feu, Haldir prit enfin la parole :
« Bon, euh, on va faire comme si de rien n’était, ok ? 
-    Ça me va. Pour le moment. »

Il remit une bûche dans le feu de camp, mangea un marshmallow grillé et se préparait à s’allonger quand elle lui demanda soudain :
« Au fait, vous ne m’avez pas dit comment vous vous appelez…
-    Oh pardon, c’est vrai. Je suis Haldir, capitaine des gardes de Lothlorien.
-    Eh bien, enchantée, Haldir. J’espère que nous allons passer de bons moments ensemble et que nous apprendrons rapidement à mieux nous connaître… »

Là-dessus, elle s’étendit sur l’herbe et se mit à ronfler comme un oliphant asthmatique.

Les jours suivants, ils se parlèrent de façon plutôt courtoise. Haldir resta cependant sur ses gardes, craignant  qu’une pulsion nymphomane ne la reprenne.
Elle lui posa beaucoup de questions sur les Terres du Milieu et il y répondit tant bien que mal avec ses maigres connaissances en la matière. Il n’avait pas vécu la Guerre de la Grande Colère, ne connaissait aucun des fils de Fëanor et ne savait rien de l’époque précédant l’invention du chorizo.

Melian comprit que le monde avait changé. Elle le vit dans l’eau, le ressentit dans la terre et le sentit dans l’air ; beaucoup de ce qui existait jadis était perdu car aucun de ceux qui vivaient aujourd’hui ne s’en souvenait plus.

Mais c’est pas ça qui suffirait à la déstabiliser ! Elle n’était pas du genre à se laisser abattre pour si peu et, détournant son esprit de ces pensées déprimantes, elle se concentra sur la vision de son compagnon de voyage, chevauchant devant elle.

Haldir. Il était vraiment canon. Les muscles de ses épaules et de son dos jouaient sous la mince étoffe de sa tunique vert pomme et ses cheveux d’argent flottaient dans la douce brise estivale. Elle serra bien fort les cuisses contre sa selle et étouffa un « humpff », sachant qu’elle venait d’exploser sa petite culotte.

Plus tard dans l’après midi, les bois de la Lothlorien furent enfin en vue.
Haldir ressentit comme une bouffée de joie et de fierté à la vue de son magnifique pays. Et dire que quelques jours plus tôt il avait envisagé de se casser à Valinor pour retrouver sa maman et son papa…
Ils s’arrêtèrent en haut d’une colline couverte de fleurs parfumées ; les arbres majestueux aux reflets d’or et d’argent s’étendant devant eux.

« Voici Caras Galadhorn, le cœur du monde elfique sur terre, royaume du Seigneur Celeborn et de Galadriel, Dame de Lorien.
- Cool !, répondit Melian alors qu’un grand sourire se dessinait sur son visage, je suis sûre que je vais adorer vivre ici !! Allez, au galop : YAAAAH !! »

Tandis qu’il la regardait s’éloigner - sachant que si elle continuait comme ça, les gardes de la citadelle la choperaient vite fait et la ligoteraient sans coup férir - Haldir était bien incapable d’exprimer clairement ce qu’il ressentait désormais au fond de lui : envie de rire, de pleurer, peur panique ou stupéfaction totale… Mais une chose était sûre : le vide, l’ennui et la solitude, c’était définitivement terminé pour lui ! S’il avait bien une certitude à cet instant précis, c’est que Melian y veillerait !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Magaly 11/02/2012 14:53


Naaan, pas de blog, il est dans ma tête , lol !!!! tu écris tout haut ce que je pense tout bas, avec bien sur, bien plus de talent que moi !!!!


on vit toutes les deux dans un monde de parodies ou l'on rêve de mélanger plein de personnages de différentes histoires, en les imaginant dans des situations assez drôles ou sordides !!


Mr Gold est charmant, c'est vrai, mais je te le piquerai pas..... je suis secrètement amoureuse (plus tellement secret hein.....) du professeur Severus Rogue (Snape) dans Harry potter.... bon,
ok, un peu noir le mec.... mais bon.... il me donne envie de le "décoincer", mdr ;)


Je suis insomniaque de métier..... je bosse de nuit pour Coliposte, afin que beaucoup de gens puissent avoir leur colis en suivi 48h ;) ceci explique cela.... boulot très physique,car on ne
traite pas QUE les petits colis....


Je décompresse à la débauche, en te lisant.... je ris beaucoup, et m'endors en allant dans ce monde moitié féérique, moitié heu..... Parodique...(ça se dit ça????)


Je regarde Once upon VOSTFR, et je me régale....


je suis certaine que comme moi, depuis petite, quand tu lisais un conte, tu devenais un personnage vivant avec eux et que tu imaginais des suites, des situations drôles,ou romantiques.... te
mettant en scène.... sur un cahier, tu écrivais des poèmes, puis des histoires....


Tu lisais, ou lis encore beaucoup. Tu n'arrètes pas de faire rire ton entourage.....


Peut etre es tu du signe du Cancer (je me décris aussi à travers ces suppositions), et que tu as besoin de t'évader "là bas" pour trouver une paix intérieure....(hommmmmm, hommmmm, j'ouvre mes
chakras, mdr)


Si je me trompe, ça doit pas etre énormément.... tu as peut etre déjà fait un jeu avec des camarades, qui consiste à continuer une phrase de quelqu'un d'autre, et ainsi de suite..... ça, c'est un
truc TERRIBLE à faire, et tellement drôle ;)


HEYYYYY, j'arrète de te saouler, c'est hors sujet tout ça;; je voulais juste me présenter un ptit peu, pour que tu cernes mieux et imagine un peu la personne qui t'écris....


J'espère ne pas te mettre mal à l'aise à force de commentaires, mais "jpeux point m'en empécher..." de les écrire....


Sincèrement vôtre,


Mag


 

Momoa 11/02/2012 21:04



Pfff c'est moi qui vais , je n'ai vraiment qu'un tout petit minuscule modeste talent et encore!


Mais oui, c'est tout à fait ça : imaginer nos personnages favoris dans des situations parodiques (surtout les elfes, avec leur tronche de bien coiffés en toute circonstance, ils me donnent
vraiment trop envie de les malmener!!)


Ahahaha, Rogue, comment ne pas succomber à son charme, son nez crochu et ses cheveux gras... j'avoue être moi même très attirée par un personnage tel que lui, dont le patronus est ... une
biiiiiiiche en souvenir de son amour perdu!

Magaly 11/02/2012 04:34


Vi, je suis fan de Once upon également !!!! :))


QUOI ?????? Qu'apprends je????? tu vas poster la FIN ????? Déjà????? BOUH, SNIF, OUIIIINNNNNN !!!!!!! c'est ta faute,
lol, on voit pas le temps passer quand on te lit !! (tu crois que je fais un lèche -godillots??? NAAN, je le pense !!!


Je crois qu'on n'est pas parentes, mais proches voisines, car on doit surement vivre dans me même monde !!! hihihi ;)


Je suis sure que tu as d'autres fans, mais qu'ils ne savent pas hélas que ce blog existe, d'autres encore qui n'osent pas essayer de te contacter, croyant que le blog est abandonné.... et ceux
qui n'osent pas commenter....


Au plaisir de te lire, à très vite et merci beaucoup de tes réponses et de tes posts


Mag

Momoa 11/02/2012 10:29



4h34: tu es insomniaque ma parole!! ;o) Bon, ne pleure plus, effectivement, je vais poster la fin, car l'histoire d'Haldir et Melian arrivait à son terme (quoi que maintenant avec cette histoire
de crossover...), mais il reste encore pas mal de trucs inédits (de quoi faire une douzaine d'articles je pense) à poster avant.


Il doit pas y avoir beaucoup de fans français de OuaT, faut déjà savoir que la série existe, trouver un moyen de la pirater et apprécier le concept! J'avoue que j'apprécie surtout le concept
d'avoir embauché Robert Carlyle: il est génial en Rumpelstiltskin et irrésistible en Mr Gold.... ahhhh moi je fais un "deal" avec lui QUAND IL VEUT!!!


Aucun doute, on vit clairement dans le même monde! As tu toi même un blog? Ecris tu toi aussi?


A bientôt pour de nouvelles aventures!


Melian



Magaly 10/02/2012 17:27


Je pensais vraiment qu'ils allaient faire un détour par Storybrooke , lol

Momoa 10/02/2012 22:29



Non mais attends voir: tu regardes OuaT aussi?!!! Tu es ma jumelle perdue ou quoi? lol


Un crossover n'est pas exclu un de ces jours... je vais y réfléchir ;o)



Magaly 10/02/2012 17:25


AAAAAArrrrgggggg, c'est vraiment "Chaud" cette histoire ;) toujours aussi drôle, je viens de prendre une bouffée d'air frais, comme d'hab !!!!!

Momoa 10/02/2012 22:27



Merci encore et toujours pour tes compliments :) ça me fait tout drôle d'avoir une fan en dehors de mon cercle d'ami réel ;)


Ouais, Melian est bien en manque et a du mal à se contrôler... faut dire, Haldir est quand même un morceau à l'aspect bien appétissant... Je vais poster la fin :)



sirene 08/02/2012 14:51


c'est un paradis arrivé en haut de la colline bonne journée a toi bisous evy

Momoa 10/02/2012 22:22



Merci :) ahh la Lothlorien, que ne donnerais je pas pour y passer mes vacances?! ;o)



Présentation

  • : Le blog de momoa.over-blog.com
  • Le blog de momoa.over-blog.com
  • : Petits écrits passe-temps qui devaient rester confidentiels, planqués sur ma page Facebook, jusqu'à ce que Y. s'en empare pour les publier dans ce blog et Dieu sait où encore!
  • Contact

Recherche