Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 10:28

Chapitre Deux

(Quelques mois plus tôt)

Melian sortit du coaltar en entendant une voix grasse s’écrier : « Nom de d’là, d’bon d’là, qu’est ce que c’est-y donc que c’t’engin ??!! »
Elle était épuisée et tourna la tête dans l’espoir de se rendormir, se calant plus confortablement dans son oreiller moelleux, mou, humide, froid, visqueux, gélatineuuuuu….. ??!!!!! « Aaaaaaaaaaaaaarg !!!!!!!! », hurla-t’elle se redressant à toute vitesse en comprenant qu’elle avait dormi sur une grosse méduse bien flasque.

Une fois debout, la tête lui tourna un peu et elle mit quelques minutes à s’apercevoir qu’elle était sur une plage, entièrement à poil, face à trois gros bonshommes  rougeauds.

Alors elle se rappela comment elle en était arrivée là…

Manwë ! C’était sa faute ! Quel boulet celui là ! Il l’avait virée des Terres Immortelles à grand coup de godillot dans le derrière ! Tout ça parce qu’elle aimait jouer du pipeau les soirs de pleine lune… et aussi peut être un peu parce qu’elle avait tenté de faire un putch pour le virer de son trône… Elle n’y pouvait rien : depuis toujours elle était une rebelle. La preuve : lors de la grande musique des Ainurs, elle avait chanté « Tata Yoyo » au lieu de se conformer à l’harmonie d’Illuvatar.
Et pis, faut dire que les Valars n’avaient guère apprécié le fait qu’elle prenne une enveloppe charnelle pour niquer avec les elfes (Jaloux ! Bande de frustrés)
Après le saccage de Doriath, quand elle s’était défaite de son corps pour laisser son esprit retourner vers les Terres Immortelles, elle était descendue dans les cavernes de Mandos, voir comment allait son époux, Thingol.
Mais elle devait bien avouer qu’elle ne lui trouvait plus le même attrait que cinq mille ans plus tôt : il était devenu pantouflard, grognon et passait son temps dans un atelier à bricoler des étagères Ivår…
Il lui avait également dit que selon les termes de leur contrat de mariage c’était « jusqu’à ce que la mort les sépare » et pas plus loin !
Ne sachant que faire, Melian avait traîné sa peine et son flûtiau à Valinor pendant tout le second age…
En discutant avec l’esprit de Fëanor, elle se rendit compte que la monarchie des Valars n’était même pas constitutionnelle et, pour passer le temps, elle fomenta une révolte… sans rencontrer grand écho, il faut bien l’avouer…
Manwë en avait eu vent et saisit l’occasion pour se débarrasser de cette encombrante Maïa qui le gavait depuis toujours. Il la condamna à  l’exil.

Laissée à la dérive sur un radeau cosmique pendant presque tout le troisième âge, l’esprit de Melian vagabonda sur divers mondes avant d’accoster enfin, ce matin là, sur les doux rivages de la Terre du Milieu.

« Euh……. Bonjour ? », lança t’elle aux trois hommes, tachant de ramener ses longs cheveux pleins de varech  sur le devant pour cacher un peu sa nudité.
Mais aucun d’entre eux ne répondit. Ils la regardaient comme une extraterrestre, l’un se frottant la tête, l’autre se curant les narines et le troisième se grattant les bobolles.

« Tu crois que c’est une elfe, Green Gil ?
-    Nan pas possible avec autant de poil aux pattes, Big Jo
-    Seuls les trolls ont d’aussi grands panards !
-    Mais elle est trop grande pour être une naine et trop petite pour être un troll
-    Et c’est pas une humaine, regardez, elle a les oreilles pointues !
-    Ah ouais, Pig Chris, j’avais pas vu ! »

Melian totalement perdue, ne comprenait rien à ce qu’ils racontaient quand soudain elle prit conscience qu’elle avait de nouveau un corps !! Et quel corps !!
Elle qui n’avait été que pur esprit pendant plusieurs millénaires avait presque oublié ce que ça faisait que d’avoir une enveloppe charnelle.
Elle regarda ses mains, ses pieds, se tourna autant qu’elle put pour voir ses fesses et encaissa le choc : elle n’avait absolument pas le même corps que la première fois !

Quand elle s’était incarnée au première âge, elle avait choisi elle-même tous les attributs de la méga bombe, mais ce qu’elle découvrait là, c’était un pur cauchemar ! Qui avait bien pu lui donner un corps pareil ??
Manwë !!!
Ce fils de… !!!
Elle toucha son visage. Consternée. Elle n’avait pas besoin de miroir pour savoir qu’elle avait désormais une tronche… originale.

Pendant une minute, elle envisagea de se défaire de ce corps disgracieux pour redevenir un pur esprit mais une voix tonna dans les cieux :

« Meliaaaan, ici Illuvatar. J’te préviens, si tu te débarrasses de ce corps, tu ne pourras plus jamais en recevoir un autre… Alors réfléchis bien à ce que tu vas faire.
J’ai décidé de t’accorder une seconde chance sur les Terres du Milieu.
Profites en bien et, qui sait, peut être trouveras-tu le bonheur auquel tu aspires…
Si après cette nouvelle expérience, ça le fait toujours pas, je séparerai ton destin de celui des elfes et tu iras faire un tour du côté de chez Swann, là où j’envoie les humains. Es tu d’accord avec les termes de ce marché ?
-    Euh, j’ai pas vraiment l’impression d’avoir le choix…
-    C’est exact. »

Le tonnerre gronda et le silence se fit sur la plage.

« Mais pourquoi tant de poiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiils ??? », hurla Melian à l’adresse du créateur… mais seul le piaillement des mouettes lui répondit.

Les trois gros bonshommes qui avaient assisté à toute la scène semblaient paralysés par une crainte révérencieuse… ou alors c’était dû à un début de coma éthylique…
Melian retrouva alors son autorité naturelle, celle qui lui avait permis de gouverner le royaume de Doriath auprès de son époux pendant plusieurs millénaires, et elle ordonna aux trois autochtones de la conduire dans un endroit où elle pourrait récupérer des vêtements et de quoi se restaurer, car elle commençait à avoir sérieusement la dalle !

Elle alla donc s’incruster dans le petit village de pêcheurs, à deux pas de là où elle avait été rejetée par la marée et par les Valars. Elle y resta pendant environ trois mois qu’elle passa à maîtriser son nouveau corps et ses étranges pulsions, à réfléchir à sa situation et à monter une fanfare jouant exclusivement de la musique islandaise.
Quand elle eut accepté son sort et compris qu’il lui faudrait s’épiler tous les jours si elle ne voulait pas être confondue avec Chewbacca, elle s’enquit auprès des villageois au sujet d’une quelconque présence elfique dans les parages. En effet, elle avait jeté un coup d’œil aux cartes conservées à la bibliothèque de la bourgade et découvert que les Terres du Milieu ne ressemblaient plus du tout à ce qu’elle avait connu. Nulle mention de son ancien royaume ni de la belle province du Beleriand où elle avait passé sa jeunesse. Tous ces nouveaux noms Arnor, Gondor, Rohan, la Comté, Sachet, lui étaient totalement inconnus…

Les réponses qu’elle reçut furent assez déconcertantes : personne ne semblait savoir où se trouvaient les elfes, certains pensaient même qu’ils n’étaient qu’une légende ou que c’était des créatures minuscules avec des petites ailes dans le dos : ridicule !

Melian allait commencer à désespérer quand l’ancien du village trouva un jour un vieux parchemin mentionnant le nom de Galadriel et du pays de Lorien. Elle faillit s’en étrangler de joie en avalant un bretzel de travers.
Mais aucune autre indication n’était disponible, et ne voulant pas errer sans fin sur les Terres du Milieu, Melian décida d’envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception pour vérifier si la Lothlorien existait bel et bien.

Cette idée particulièrement intelligente fut un succès et quelques temps plus tard, elle reçut un télégramme : « Ma chère amie. Quelle joie de te savoir de retour parmi nous. Remonte la Mitheithel et la rivière Glanduin jusqu’à l’ancienne cité d’Ost in Edhil. Je t’envoie une escorte et une besace pleine de chorizo qui t’attendront là bas quand la lune sera pleine. A très bientôt. Galadriel. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Magaly 05/02/2012 16:42


Hmmmmmm...Mélian va devoir se référer aux secrets de beauté de ce blog..... Va falloir s'épiler et tout et tout, lol.....


Vite, il me terde le chapitre 3 ;)

Momoa 06/02/2012 18:09



J'étais coincée par la neige sans ordi mais ça vient très vite! Promis!



Présentation

  • : Le blog de momoa.over-blog.com
  • Le blog de momoa.over-blog.com
  • : Petits écrits passe-temps qui devaient rester confidentiels, planqués sur ma page Facebook, jusqu'à ce que Y. s'en empare pour les publier dans ce blog et Dieu sait où encore!
  • Contact

Recherche