Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 19:07

Me revoilà pour continuer à lever le voile sur la vraie vie des elfes, non telle qu’on peut l’imaginer dans les beaux livres d’Heroic Fantasy que nous affectionnons tous, mais plutôt telle qu’elle est en réalité : et croyez moi, c’est beaucoup moins glamour !

Mais commençons tout d’abord par énoncer quelques évidences pour re-situer les choses dans leur contexte : oui, c’est vrai, les elfes ont la chance d’être immortels (en tout cas leur destin est lié à celui de la Terre et tant qu’il y a de la vie sur terre, ils resteront parmi nous, enfin « parmi nous », façon de parler puisqu’ils ne sont plus très nombreux en terre du milieu, la majorité ayant émigré à Valinor et le reste est coincé dans les cavernes de Mandos à attendre la saint Glinglin…

Mais bref, non seulement ils sont immortels mais en plus, ils ne sont touchés par aucune maladie que ce soit, les enfoirés ! Microbes, virus, bactéries ont beau s’acharner, rien ne marche contre la santé inébranlable et inaltérable de la gent elfique.

Ils peuvent se rouler tout nus dans la neige ou se baigner dans un lac glacé : ils ne chopent pas d’angine ou de bronchite ; ils ne toussent pas (sauf s’ils ont avalé un moustique pendant qu’ils déclament le lai de Luthien et Beren), ne se mouchent pas (jamais on ne verra un elfe avec une morve gluante et verdâtre lui coulant du nez) ils n’ont jamais l’estomac dérangé (aaah notre bonne vieille gastro) et ne vomissent même pas après avoir bu plusieurs barriques de bière frelatée dérobée aux nains ! (tout juste sentent ils quelques « picotements au bout des doigts »)… Enfin et non des moindres : le mot « dentiste » n’existe pas en langue elfe, car jamais on ne verra un elfe avec des chicots pourris en guise de dents ou souffrant d’un problème chronique de gingivite.

Pourtant, malgré tous les avantages de cette santé de fer, il existe néanmoins un revers de la médaille : les dames elfes ne peuvent jamais prétendre avoir la migraine pour échapper à l’ardeur de leurs hommes…

Toutefois, il y a bien quelque chose qu’ils cherchent à cacher depuis toujours et dont peu de mortels sont au courant : les elfes ont de l’acné ! Tout comme les humains quand ils entament leur puberté, les elfes –qui atteignent ce cap vers 50 ans- ont les hormones qui s’affolent et parfois il suffit d’un simple excès de sébum (qui leur permet de briller en société bien qu'ils ne soient pas tous des lumières!) et de la présence de quelques impuretés (chopées la plupart du temps en faisant la bise à des nains, dont l’hygiène au niveau de la barbe est, comme chacun sait, loin d’être exemplaire) pour que se bouchent les pores de leur peau, pourtant si douce et délicate, entraînant immédiatement l’irruption de gros comédons et autre bubons et pustules qui, une fois bien mûrs, finissent par exploser comme les fusées de feu de Gandalf le Gris.
Heureusement pour les jeunes elfes atteints de cet affligeant problème, qui bien sûr les plombe gravement question drague, un elfe sindar, ayant longtemps vécu au royaume caché de Doriath, trouva un jour un remède !

Lui-même était depuis quelques temps couvert d’immondes pustules transformant son beau visage en cratère et, trop honteux pour continuer à se montrer à la cour, il décida de s’exiler dans le désert de Dungortheb où personne ne pourrait se moquer de lui, hormis les créatures innommables nées de la longue nuit d’avant la venue du Soleil… Après quelques jours passés à tourner en rond avec plusieurs vautours lui planant au dessus de la tête, sans rien boire ni manger, il s’écroula un soir, la tête la première dans quelque chose de chaud, mou, gluant et à l’odeur immonde ! Mais il était trop fatigué pour bouger et resta donc vautré dans cette « matière » indéfinissable sur le moment. Le lendemain lorsqu’il s’éveilla il poussa un hurlement si horrible qu’il fit trembler la forteresse de Morgoth sur ses fondations : il avait dormi dans un caca de troll et en était tout recouvert ! C’en était trop pour lui, plein d’une vigueur nouvelle, il s’enfuit en direction de Doriath : finalement tant pis si on se moquait de lui mais il ne voulait pas finir dans l’estomac d’un troll !! Arrivé au bord du Sirion, il plongea dedans la tête la première pour se débarrasser de l’abominable substance qui lui collait à la peau et lorsqu’il ressorti, quelle ne fut pas sa surprise de constater que tous ses boutons avaient disparus !!! Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu’il tenait là le remède ultime pour sauver les jeunes elfes de l’affligeante malédiction acnéique dont ils étaient victimes ! Il mit au point un masque composé à 99% de caca de troll, les 1% restant étant dédiés à l’ajout de diverses plantes censées atténuer l’odeur atroce de la mixture ! Il fut récompensé au-delà de toute espérance par le roi Thingol, tous ses congénères chantèrent ses louanges et son nom resta gravé à jamais dans les annales du royaume : Biactol le Grand!

(à suivre…)

 

 

 

Creative Commons License
Ecrits Momoa by Momoa est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de momoa.over-blog.com
  • Le blog de momoa.over-blog.com
  • : Petits écrits passe-temps qui devaient rester confidentiels, planqués sur ma page Facebook, jusqu'à ce que Y. s'en empare pour les publier dans ce blog et Dieu sait où encore!
  • Contact

Recherche